Comment Dieu connaît le monde invisible

Croire en l’invisible et au mystère est un pilier de la foi musulmane. Le Saint Coran dit à propos des croyants : « Ils croient au mystère, accomplissent la prière, font dépense sur Notre attribution … » (sourate Al-Baqara (La vache) ; 2 : 3) ; « Il tient les clefs du mystère ; Il est le seul à les connaître… » (sourate Al-An‘âm (Les bestiaux) ; 6 : 59). Le mystère (ghayb) signifie ce qui est caché. Il est de deux sortes ; un invisible ou mystère relatif et un invisible absolu. Ce texte analyse la façon dont Dieu connaît l'ensemble des aspects apparents et cachés du monde.

Comparaison de l’existence de Dieu dans les textes sacrés du christianisme et de l’islam (2)

Tout au long du texte sacré, l’existence de Dieu est supposée comme allant de soi. La Bible s’ouvre par ces mots : « Au commencement était le Verbe (Dieu)… » (Genèse ; 1 : 1). Et par la suite, dans tous les livres et les chapitres qui composent la Bible, cette existence de Dieu est comptée comme évidente. L’apôtre Paul dit: « Car ce qu'on peut connaître de Dieu est évident pour eux, puisque Dieu le leur a fait connaître. » (Epître aux Romains ; 1 : 19). Il ajoute au verset 20 : « En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient depuis la création du monde, elles se comprennent par ce qu'il a fait. Ils sont donc inexcusables… »

Effets du deuil et du fait de garder vivant le mouvement de ‘Âshûrâ

Les Imâms impeccables (as) stipulent tous que nous devons organiser des cérémonies de deuil, aussi, l’Imâm al-Hosayn (as) n’a pas été tué pour un bénéfice personnel, il n’a pas été tué alors qu’il entendait se sacrifier pour les péchés de la communauté, au contraire, l’Imâm al-Hosayn (as) a été tué dans la voie de Dieu, il a été tué lors du combat contre ce qui est vain. Les Imâms de la religion (as) veulent que l’école de Hosayn (as) demeure dans le monde, que le martyre de Hosayn (as), en tant qu’école du combat de la vérité contre l’erreur, demeure pour toujours. Mais alors, que peut bien faire à l’Imâm Hosayn (as) le fait que nous pleurions ou que nous ne pleurions pas, et que cela peut-il bien nous faire à nous de nous asseoir simplement, de pleurer un peu, puis de nous lever et de repartir ? Les Imâms de la religion (as) souhaitent que le soulèvement de l’Imâm Hosayn (as) demeure toujours, en tant qu’école, et sous la forme d’un flambeau étincelant.

Les qualités de Son Excellence ‘Isâ (as) selon le Coran (6)

Le noble Coran compte pour ‘Isâ (as) plus de vingt qualités parmi les hautes qualités de la wilâya et celles que possèdent les Amis de Dieu. La voie qui permet de les atteindre est la purification de l’esprit (rûh / روح). Celui qui parcourt la voie de la pureté peut alors jouir de ces qualités. Nous pouvons lire sur la purification de Son Excellence le Masîh (as) à l’égard des mécréants : « Dieu dit : ‘Ô Jésus ! Je vais, en vérité, te rappeler à Moi ; t’élever vers Moi ; te délivrer des incrédules. Je vais placer ceux qui t’ont suivi au-dessus des incrédules, jusqu’au Jour de la Résurrection ; votre retour se fera alors vers Moi ; Je jugerai entre vous et trancherai vos différends.’ » (sourate Âli ‘Imrân (La famille de 'Imrân) ; 3 : 55). Cette nouvelle annoncée : « Je vais placer ceux qui t’ont suivi au-dessus des incrédules », permet de comprendre que ses disciples compteront parmi les compagnons dotés de la pureté complète.

La prière : la voie de l’ascension vers Dieu (15) Arriver à la Présence du cœur (2e partie)

Maintenant que nous sommes convaincus de la nécessité de la présence du cœur, que nous sommes prêts à nous engager sur la voie menant à la félicité et à l’Au-delà, il nous faut en retirer les obstacles et arracher les épines avec leurs racines. Après, il nous sera plus facile d’avancer pour réaliser la présence du cœur. Les obstacles pour la présence du cœur durant les actes d’adoration sont la dispersion des idées et la multiplicité des effluves du cœur.

L'amour selon Rûmî (1) Souffrances de Mowlânâ sur la voie de l’Amour

Ici, Mowlânâ nous révèle un secret initiatique : pourquoi la voie de l’amour est-elle si difficile ? C’est pour en écarter ceux qui ne sont pas de vrais amoureux, pour séparer le bon grain de l’ivraie. Pour que seuls témoignent de l’Amour ceux qui l’ont connu au prix de leur sang, de leurs larmes.

Les luttes d’Ibrâhîm (as) contre l’idolâtrie

Peu de temps après la naissance d’Ibrâhîm (as) et son intégration au sein du groupe familial, débutent ses réactions à l’encontre de l’idolâtrie. Sa première divergence avec Âzar, selon ce qui est écrit dans les hadiths, se produit alors qu’il n’a que treize ou quatorze ans, et ce avant la prophétie de son Excellence (as). Ibrâhîm (as) détruit sous les yeux d’Âzar une idole qui a été sculptée avec grand soin, et lui dit : « Adorez-vous des choses que vous avez vous-mêmes sculptées ? »

La prière : la voie de l’ascension vers Dieu (18) Du secret des petites ablutions (2e partie)

La purification des membres apparents est l’ombre des purifications du cœur et de l’esprit pour les parfaits et elle en constitue la règle et le moyen pour les gens du cheminement (vers Dieu). Tant que l’individu est dans un voile déterminé par les membres et leur purification et qu’il est arrêté à cette limite, il ne fait pas partie des gens du cheminement. Il reste dans la faute. Mais s’il travaille au niveau des purifications apparentes et intérieures, fait de la purification formelle et superficielle un moyen pour les purifications intérieures et fait attention, durant l’ensemble des actes d’adoration et des rites, aux parts du cœur et les lui fait parvenir, même ! se préoccupe plus des aspects intérieurs que ceux apparents, sachant qu’ils sont les buts les plus élevés, alors il franchit la porte du cheminement de la voie humaine. C’est ce qu’indique le noble hadîth rapporté dans « Misbâh ash-sharî‘ah » que nous avons évoqué précédemment : « Et purifie ton cœur par la piété et la certitude au moment de purifier tes membres avec de l’eau ».

La naissance de son Excellence Zahrâ (as)

Lorsque Khadîja (as) tombe enceinte de Fâtima (as), celle-ci dans le ventre de sa mère, parle à Khadîja (as), elle est son intime. Khadîja (as) cache cela au noble Envoyé (s) jusqu’au jour où il entre dans la maison et voit Khadîja (as) s’adresser à quelqu’un. Il dit alors : « Ô Khadîja, avec qui parles-tu ? » Elle répond : « L’enfant qui se trouve dans mon ventre converse avec moi, il est mon intime. » Son Excellence (s) dit : « Jabra’îl me fait part à l’instant que l’enfant est une fille, qu’elle est une progéniture pure, de bonne augure. Dieu le Très-Haut va susciter par elle ma descendance. Les Imâms et dirigeants de la religion vont naître de sa lignée et Dieu le Très-Haut va faire d’eux Ses califes sur la terre après le terme de la révélation. »

La prière : la voie de l’ascension vers Dieu (3) Vers Sa puissance (2e partie)

L’Imam as-Sâdeq(p) rapporte dans Mish ash-Sharî‘at : « La soumission/assujettissement est un joyau et son essence est la Seigneurie. Ce qui manque de la soumission/assujettissement se trouve dans la Seigneurie. Ce qui est dissimulé de la Seigneurie est atteint dans la soumission/ assujettissement. » En marchant du pas de l’humilité de la soumission/assujettissement à Dieu, l’homme va trouver la voie qui le mènera à la Puissance de la Seigneurie, parce que le chemin qui mène aux Vérités Seigneuriales passe par les marches de la soumission/assujettissement à Dieu.

Photos aléatoire

Masjed Hakim - Ispahan (20) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (5) : Wâdi as-Salâm - Najaf (11) : Wâdi as-Salâm - Tombe de Marhûm-e Qâzî (ra) (4) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (6) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (26) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (15) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (9) : Masjed Hakim - Ispahan (9) :

Nous contacter

Accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto.
Nom
E-mail
Message *