La prière : la voie de l’ascension vers Dieu (8) Se protéger contre le démon

La protection contre les agissements du diable est aussi la « mère » des règles de conduite du cœur : assurer cela fait partie des choses les plus grandioses et en même temps les plus précises. Et peut-être que le noble verset qui décrit les croyants comme {ceux qui sont assidus à leurs prières} (92/6 Les Troupeaux) est une indication de l’ensemble des niveaux de la vigilance dont le plus important est celui de la protection de la prière contre les agissements du diable.

L'homme, lieutenant de Dieu sur terre

En français, on connait le mot calife comme celui par lequel on désigne généralement les successeurs du Prophète de l’islam (s). Mais ce terme coranique désigne d’abord un titre qui a été  accordé à l’homme avant même sa création par Dieu, quand Dieu a annoncé aux anges Son intention d’établir un « calife » sur terre.

Certains hadiths contrefaits à propos du mariage de Fâtima Zahrâ (as)

Nous allons ici critiquer certains hadiths existant au sujet du mariage de Fâtima et de ‘Alî (as), de sorte à mettre en évidence leur caractère mensonger.

La prière : la voie de l’ascension vers Dieu (9) La présence du cœur (1ère partie)

Cette règle de conduite – la présence du cœur - est parmi celles des plus importantes et peut-être y a-t-il beaucoup de règles de conduite qui sont introductives à celle-là. La présence du cœur implique de prendre en compte deux ordres : libérer du temps et le cœur pour les actes d’adoration d’une part et de l’autre, faire comprendre au cœur l’importance de l’adoration.

Les prérequis de l’apparition (zohûr / ظهور) de l’Imâm al-Mahdî ('aj) et les difficultés subies par la possibilité que ce fait se produise

Le devoir de l’Imâm (as) ne consiste pas seulement à exposer formellement la connaissance et à guider les gens de manière objective. En effet, de même qu’il a à sa charge la guidance apparente des gens, il a également à sa charge la wilâya et la direction intérieure des actes, ces dernières ordonnent la vie spirituelle des gens et poussent la réalisation des actes sur la voie de Dieu. Il est évident que la présence ou l’occultation physique de l’Imâm ('aj) ne comportent pas d’effet de ce point de vue, et que l’Imâm ('aj) est relié à l’âme et à l’esprit des nobles gens de manière occulte, bien qu’il demeure caché de leur regard. Ainsi, son existence est nécessaire dans la durée, bien que ni son apparition ni sa réforme du monde ne soient jusqu’ici arrivés.

Les états mystiques de son Excellence Zahrâ (as) selon le noble Envoyé (s) et l’Emir des croyants (as)

Dans le Amâlî de Shaykh Sadûq, on rapporte un hadith de l’Imâm ‘Alî (as) : « Son Excellence Zahrâ (as) dit à l’Envoyé de Dieu (s) : ‘Ô cher père ! Où te verrais-je lors de l’étape suprême du jour de la résurrection, le jour de la terreur et de l’effroi, et le jour de la grande lamentation ?’ Son Excellence (s) dit : ‘Ô Fâtima ! Contre la porte du paradis, le drapeau de la louange sera auprès de moi, je serai l’intercesseur pour ma communauté auprès de Dieu !’

Effets du deuil et du fait de garder vivant le mouvement de ‘Âshûrâ

Les Imâms impeccables (as) stipulent tous que nous devons organiser des cérémonies de deuil, aussi, l’Imâm al-Hosayn (as) n’a pas été tué pour un bénéfice personnel, il n’a pas été tué alors qu’il entendait se sacrifier pour les péchés de la communauté, au contraire, l’Imâm al-Hosayn (as) a été tué dans la voie de Dieu, il a été tué lors du combat contre ce qui est vain. Les Imâms de la religion (as) veulent que l’école de Hosayn (as) demeure dans le monde, que le martyre de Hosayn (as), en tant qu’école du combat de la vérité contre l’erreur, demeure pour toujours. Mais alors, que peut bien faire à l’Imâm Hosayn (as) le fait que nous pleurions ou que nous ne pleurions pas, et que cela peut-il bien nous faire à nous de nous asseoir simplement, de pleurer un peu, puis de nous lever et de repartir ? Les Imâms de la religion (as) souhaitent que le soulèvement de l’Imâm Hosayn (as) demeure toujours, en tant qu’école, et sous la forme d’un flambeau étincelant.

Les Compagnons de la caverne (Ashâb al-Kahf)

Dans le récit coranique, « les Compagnons de la caverne » désigne un groupe de croyants qui se sont réfugiés dans une grotte parce qu’ils fuyaient la tyrannie d’un roi païen. Là, ils ont dormi d’un sommeil profond qui dura de nombreuses années. Ces Compagnons passèrent ainsi des années (trois cent neuf années selon les versets du Coran) en sommeil. Lorsqu’ils se réveillèrent, Dieu en ayant décidé ainsi, ils pensèrent n’avoir dormi qu’une journée, ou peut-être un peu plus. L’un d’entre eux se rendit à la ville afin d’y chercher de la nourriture, les gens réalisèrent combien ce qui leur était arrivé tenait du prodige et décidèrent de bâtir une mosquée dans cette grotte.

Les usages en société selon le Coran

Dans cet article, nous aurons l’occasion de voir de quelle manière ‘Allâmeh Tabâtabâ’î fait l’exégèse du texte coranique en utilisant les versets comme des miroirs s’éclairant les uns les autres.

La sagesse de la coexistence du vrai et du faux

Dans la théosophie, la priorité originelle de l’être revient au Réel (Haqq), au Bien, à la Beauté, la Perfection. Le faux, le mal, l’imperfection et la laideur sont en dernière analyse attribués au néant et non à l’être. Le mal en tant que tel, n’est pas le mal ; c’est parce qu’il cause  le néant en autrui qu’il est mal. En regardant d’en haut, on ne voit que la lumière. Mais en regardant d’en bas, nous voyons l’ombre. L’ombre est un corps qui est le concomitant d’un corps, et bien qu’elle ne soit pas pourvue de réalité, et qu’il n’y ait que de la lumière, elle se présente à notre saisie mentale avec la médiation de ce corps. L’ombre n’est rien d’autre qu’une absence de lumière dans une certaine limite et la présence de lumière autour de cette limite.

.

Photos aléatoire

Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (8) : Masjed Hakim - Ispahan (12) : Imâmzâdeh Esmâ'îl - Ispahan (5) : Mausolée de l'Imâm 'Alî (as) - Najaf (4) : Wâdi as-Salâm - Najaf (9) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (4) : Masjed Hakim - Ispahan (10) : Tâlâr-e Zaynabiyyeh - Karbalâ (4) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (24) :

Nous contacter

Accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto.
Nom
E-mail
Message *