Son Excellence Hâjar (as)

Son Excellence Hâjar (as) est l’épouse de son Excellence Ibrâhîm al-Khalîl (as) et la mère d’Ismâ‛îl (as). Elle est Egyptienne, d’origine copte et de la famille du gouverneur de la région frontalière de l’Egypte. Lorsque son Excellence Ibrâhîm (as) voyage à partir de l’Iraq vers ce pays et traverse la frontière, les garde-frontières inspectent ses bagages, or du fait de la ghayrat qu’il éprouve à l’égard son épouse Sârah (as), celle-ci se trouve cachée dans un coffre. Les garde-frontières demandent à soulever le couvercle du coffre mais son Excellence (as) s’y oppose. Il est alors emmené auprès de Sinân ibn ‘Alwân ibn ‘Ubayd ibn ‘Awlaj, le gouverneur de la région. Ce dernier tend la main vers le coffre, mais sa main se pétrifie. Il demande alors à son Excellence (as) de demander à son Seigneur de lui pardonner. Ibrâhîm (as) fait une invocation et la main reprend son état premier. Après avoir été le témoin de ce miracle, le roi d’Egypte donne Hâjar (as), la fille d’un des membres de sa famille, à Sârah (as) au titre de servante. Sârah (as) à son tour cède Hâjar (as) à Ibrâhîm (as) qui n’a à ce jour toujours pas d’enfant.

 

Naissance d’Ismâ‛îl (as)

 

Quelques temps plus tard, Hâjar (as) met Ismâ‛îl (as) au monde. Cependant, du fait que Sârah (as) est jalouse, son Excellence Ibrâhîm (as) reçoit cet ordre de la part de Dieu : « Emmène Hâjar (as) et son fils (as) à Makka et place-la au service de la Ka‛ba. » Conformément à l’ordre de Dieu, son Excellence Ibrâhîm (as), guidé par Jabra’îl (as), emmène Hâjar (as) et Ismâ‛îl (as) sur la terre de Makka. Il les y installe, dans ce lieu désertique qui n’a ni eau ni végétation, les confie à Dieu et retourne chez lui.

Au moment de s’en retourner, son Excellence Ibrâhîm (as) dit : « Notre Seigneur ! J’ai établi une partie de mes descendants dans une vallée stérile, auprès de ta Maison sacrée. » (Sourate Ibrâhîm (Abraham) ; 14 : 37).

 

Vie à Makka

 

Les provisions d’eau et de nourriture de Hâjar (as) et d’Ismâ‛îl (as) s’épuisent rapidement. Aussi, la soif prend le pas sur eux dans ce désert brûlant de Makka. Pensant qu’elle pourrait apercevoir de l’eau de loin, Hâjar (as) trottine sept fois entre les deux collines de Marwa et de Safâ. Chaque fois qu’elle atteint un sommet, elle aperçoit un mirage sur le précédent. Pendant ce temps, Ismâ‛îl (as) frappe le sol de son talon lorsque Dieu fait jaillir de sous ses pieds la source de Zamzam.

A cette même période, du fait que le peuple des ‘Âd désobéisse à Dieu, un homme nommé Mu‛âwiya ibn Bakr quitte le Yémen et se rend à Makka avec sa tribu, les Banî Jarham. Un hadith dit de lui qu’il est le premier homme à revenir dans la région après le déluge. Suite à l’apparition de l’eau, les Banî Jarham viennent s’installer à Makka et Ismâ‛îl grandit parmi eux. Il épousera la fille du chef des Banî Jarham. Un hadith dit que son Excellence Ismâ‛îl (as) passe cent trente-quatre ans dans ce monde.

 

Fin de vie

 

Hâjar (as) achève sa vie à Makka et est ensevelie dans le Hijr.

Agar.

Abraham, l’ami de Dieu.

Ismaël.

Forme de jalousie traditionnelle ayant trait à l’honneur et qui n’est pas considérée comme un défaut mais se trouve au contraire requise.

La Mecque.

Traduction Denise Masson.

Le Hijr d’Ismâ‛îl, dont on dit qu’il indique la maison d’Ismâ‛îl (as) à Makka, est un lieu situé immédiatement contre la Ka‛ba et délimité par un mur de forme arrondie.

 

Photos aléatoire

Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (6) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (14) : Masjed Hakim - Ispahan (7) : Imâmzâdeh Esmâ'îl - Ispahan (9) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (9) : Mosquée de Koufa (4) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (10) : Karbalâ (2) : Masjed Hakim - Ispahan (3) :

Nous contacter

Accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto.
Nom
E-mail
Message *