Son Excellence Sârah (as)

Son Excellence Sârah (as) est l’épouse de son Excellence Ibrâhîm (as) et la fille de Hâdân ibn Bâkhûr. Selon une autre tradition, son père fait partie des prophètes (as) n’ayant pas reçu de mission. Elle est la mère de son Excellence Ishâq. Selon un hadith, elle est la fille ou petite-fille de l’oncle paternel ou de la tante maternelle de son Excellence Ibrâhîm (as), ce qui fait d’eux des cousins-germains ou des cousins issus de germains selon le cas. Dans la Thora, Sârah est appelée « mère des peuples ». Lorsque Nemrod invalide la religion de son Excellence Ibrâhîm (as), il lui demande de quitter la terre de Bâbel. Son Excellence Ibrâhîm (as) emmène Sârah (as) avec lui et commence par se rendre à Harân en Syrie. C’est là qu’il se marie avec elle. De Harân, ils se rendent à Mu’tafekât en Palestine, puis en Egypte. Lorsque Sinân ibn ‘Alwân ibn ‘Ubayd ibn ‘Awlaj voit Sârah, il est séduit par sa beauté et tend la main vers elle. Là, sa main se pétrifie et il réalise que cela est dû à l’invocation de son Excellence Ibrâhîm (as). C’est pourquoi il demande pardon et leur dit qu’ils ont la permission de vivre librement dans son pays et d’y jouir d’une parfaite tranquillité. Son Excellence Ibrâhîm (as) se décide pour l’Egypte à cause de la famine qui sévit en Palestine ; il y restera pendant des années.

Après ce séjour en Egypte, son Excellence (as) rentre en Palestine. Parce qu’elle est stérile, Sârah (as) offre Hâjar (as) à Ibrâhîm (as). Plus tard, Hâjar (as) met Ismâ‛îl (as) au monde. Cet événement rend Sârah (as) jalouse. Elle demande à Ibrâhîm (as) d’emmener Hâjar (as) loin d’elle. De là, son Excellence Ibrâhîm (as) emmène Hâjar (as) et Ismâ‛îl (as) à Makka.

 

Naissance d’Ishâq (as)

 

A l’époque où son Excellence Ibrâhîm (as) a cent vingt ans et Sârah quatre-vingt-dix, des anges chargés de châtier le peuple de Lût (as), en route pour la ville de Sodome, font halte pour la nuit dans la maison de son Excellence Ibrâhîm (as), afin de lui annoncer la nouvelle de la grossesse à venir de Sârah (as), malgré son âge et en contradiction d’avec les lois naturelles. Dieu décrit l’évènement dans la sourate Hûd (11), aux versets 69 à 73 : « Nos envoyés apportèrent à Ibrâhîm la bonne nouvelle. Ils dirent : ‘Salut !’ Il répondit : ‘Salut !’ et il apporta sans tarder un veau rôti. Mais lorsqu’il vit que leurs mains n’en approchaient pas, il ne les comprit pas et il eut peur d’eux. Ceux-ci dirent : ‘Ne crains pas ! Nous sommes envoyés au peuple de Lût’. La femme d’Ibrâhîm se tenait debout et elle riait. Nous lui annonçâmes la bonne nouvelle d’Ishâq, et de Ya‛qûb, après Ishâq. Elle dit : ‘Malheur à moi ! Est-ce que je vais enfanter, alors que je suis vieille, et que celui-ci, mon mari, est un vieillard ? Voilà vraiment une chose étrange !’ Ils dirent : ‘L’ordre de Dieu te surprend-il ? Que la miséricorde de Dieu et Ses bénédictions soient sur vous, ô gens de cette maison ! Dieu est digne de louange et de gloire !’ »

 

Fin de vie

 

Sârah (as) quitte ce monde à l’âge de cent vingt-sept ans, à Hébron (Khalîl). C’est là qu’elle est ensevelie.

Abraham (as).

Isaac (as).

Agar (as).

La Mecque.

Loth (as).

Jacob (as).

Traduction Denise Masson.

 

Photos aléatoire

Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (3) : Mosquée de Koufa (2) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (7) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (15) : Karbalâ (2) : Mosquée de Koufa (1) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (19) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (25) : Imâmzâdeh Esmâ'îl - Ispahan (8) :

Nous contacter

Accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto.
Nom
E-mail
Message *