La prière : la voie de l’ascension vers Dieu (11) La Présence du cœur (3e partie)

- Ses effets grandioses –

 

Cette règle (la présence du cœur), sans laquelle les actes d’adoration de Dieu n’ont pas d’âme, est en même temps la clef du verrou des perfections et une des portes des félicités. Peu de choses sont évoquées dans les Hadîths avec une telle insistance.

Les actes d’adoration, les rites, les rappels, les récitations ne produisent totalement leurs résultats que quand ils sont devenus une image intérieure pour le cœur et qu’ils ont fait mûrir le for intérieur de l’homme, quand le cœur de l’homme s’est formé de la configuration de la soumission/assujettissement, étant sorti [du domaine] des passions et des actes de désobéissance. Et cela ne se réalise qu’avec la présence du cœur.

Parmi les secrets et les bénéfices des actes d’adoration [on peut noter qu’] ils renforcent la volonté de l’âme et permettent — à l’âme, dans un premier temps, de prendre le-dessus sur la nature (tabî‘at), — aux forces naturelles (tabîyyah) d’être assujetties au pouvoir et à l’autorité de l’âme et — à la volonté de l’âme céleste (malakûtiyyah) d’être opératrice dans le monde du corps, de sorte que les forces deviennent par rapport à l’âme ce que les Anges de Dieu sont par rapport à Dieu Très-Elevé {Ils ne désobéissent pas à Dieu dans ce qu’Il leur a ordonné et ils font ce qu’on leur a ordonné.} (v.6, L’Interdiction LXVI)

Même ! L’empire du corps dans son ensemble, son apparence et son intérieur, devient ensuite soumis à la Volonté de Dieu et se meut selon les mouvements [impulsés par] Dieu Très-Elevé ; les forces célestes (malakûtiyyah) et terrestres (mulkiyyah) de l’âme deviennent des soldats de Dieu, comme les Anges de Dieu. Et cela fait partie des niveaux descendus pour avoir anéanti les forces, les volontés dans la Volonté de Dieu.

Il s’ensuit de cela, progressivement, des résultats grandioses et l’homme naturel (at-tabî‘î) devient divin : l’âme est entraînée par les actes d’adoration de Dieu et les soldats d’Iblis sont vaincus de façon définitive et périssent ; le cœur, avec ses forces, devient soumis à Dieu et certains niveaux profonds de l’Islam s’y manifestent. Et résultat de cette soumission à la Volonté divine dans l’Au-delà, Dieu Très-Elevé exécute la volonté du détenteur de ce cœur dans les mondes des mystères (ghaybiyyah) et le rend un exemple élevé pour lui-même.

Ainsi, Dieu (qu’Il soit Exalté et Sanctifié) qui crée tout ce qu’Il veut dès qu’Il le veut, rend la volonté de ce serviteur ainsi, telle que l’ont rapporté certaines gens de la connaissance du Prophète(s) dans la description des gens du Paradis : « Un Ange arrive à eux et leur demande l’autorisation d’entrer chez eux. Et après l’avoir obtenue, il entre et leur transmet le salut de Paix de Dieu Très-Elevé pour eux et donne à chacun d’entre eux une lettre dans laquelle il est écrit : « Du Tout-Vivant, le Sustentateur, qui ne meurt pas, au Tout-Vivant, le Sustentateur qui ne meurt pas. C’est que Je dis à une chose « Sois ! » et elle est et Je t’ai rendu de sorte que tu dises à une chose « Sois ! » et elle est. » Le Messager de Dieu(s) ajouta : « Personne du Paradis ne dit à une chose « Sois ! » et elle n’est pas ! »

Ceci est l’Autorité divine qui est donnée au serviteur pour avoir abandonné sa propre volonté (de son âme) et délaissé l’autorité des passions de l’âme, l’obéissance à Iblis et à ses soldats.

Et tous ces résultats évoqués n’arrivent qu’avec la présence totale du cœur.

 

 (d’après Al-Adab al- Ma‘nawiyyqh li-s-Salât de l’Imam al-Khomeiny(qs) – Maqâlat 1- Chap 8 (3))

Photos aléatoire

Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (15) : Mausolée de l'Imâm 'Alî (as) - Najaf (7) : Masjed Hakim - Ispahan (18) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (20) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (32) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (18) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (7) : Wâdi as-Salâm - Tombe de Marhûm-e Qâzî (ra) (1) : Mausolée de 'Abol Fazl al-'Abbâs (as) - Karbalâ (2) :

Nous contacter

Accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto.
Nom
E-mail
Message *