La prière : la voie de l’ascension vers Dieu (14) La Présence du cœur (6e partie)

- Attention à la traîtrise de l’âme et aux tentations du démon (suite) -

Ne vous faites pas avoir par les tentations du démon, parce qu’il cache l’aspect vain, faux des choses et les fait apparaître comme étant la Vérité. Ses duperies peuvent prendre plusieurs formes, notamment aussi celle de la promesse de la miséricorde étendue du plus Miséricordieux des miséricordieux, et par cette promesse, le démon va peut-être couper la main de l’homme du pan de la Miséricorde.

Et cet homme ne fait pas attention au fait que l’envoi des Messagers et des Livres, la descente des Anges, de la Révélation et de l’Inspiration (divine) sur les Prophètes et la Guidance sur la voie de la Vérité font partie de la Miséricorde du plus Miséricordieux des miséricordieux.

La vaste Miséricorde divine s’étend à l’ensemble des mondes et nous, nous sommes au bord de la source de la vie et nous périssons de soif.

Le Coran est la plus grande Miséricorde divine. Aussi, si nous désirons la Miséricorde du plus Miséricordieux de ceux qui font miséricorde et que nous espérons Sa Miséricorde étendue, alors profitons de cette miséricorde, car il [le Coran] ouvre la voie d’accès à la félicité et met en évidence le chemin de la guidance, le distinguant de l’égarement !

Mais nous, nous nous jetons tête première dans le puits de la perdition et nous dévions de la voie droite. Où est le manque ? dans Sa Miséricorde ?

S’il était possible que Dieu montre à l’homme la voie du bien et du bonheur par une autre voie, Il (qu’Il soit Glorifié) la lui aurait fait voir, pour la simple raison de l’étendue de Sa Miséricorde. Et s’il était possible que l’homme arrive au bonheur par la force, les Prophètes le lui auraient fait atteindre.

Mais, attention ! Le chemin de l’Au-delà ne peut être parcouru que par le pas du libre-choix. Le bonheur ne peut pas être atteint par la contrainte. Les bienfaits et les bonnes actions sans libre choix ne sont pas des bienfaits ni de bonnes actions. Et c’est sans doute cela le sens du noble verset : {Pas de contrainte dans la religion !} (256/II La Vache) Oui ! ce que peuvent faire la force et la contrainte est la « forme » de la religion, pas la religion véritable !

Les Prophètes(p) avaient reçu l’ordre d’imposer aux gens la « forme » de la religion, en fonction de ce qu’ils pouvaient, de n’importe quelle façon possible, jusqu’à ce que la « forme » du monde prenne la « forme » de la Justice divine. Mais, en ce qui concerne l’intérieur, ils(p) n’ont que la charge de conseiller jusqu’à ce que les gens marchent d’eux-mêmes dans cette voie et acquièrent le bonheur par leur propre choix.

Alors, regardons avec précision comment étaient les Prophètes(p) et les Proches-Elus(p) de Dieu, qui sont venus avec les livres et les exhortations pour nous mettre en garde contre l’ivresse de la nature, nous faire parvenir au monde de la lumière, de la plénitude et du bonheur, pour nous sauver de la perdition, de la misère, du feu, des ténèbres des tristesses et des regrets, sans rien nous demander en contrepartie, sans avoir besoin de notre foi et de nos actes.

En termes généraux, cette promesse de la miséricorde étendue du plus Miséricordieux des miséricordieux, quels que soient nos actes et notre négligence par rapport à tout ce que Dieu nous a envoyé comme Miséricorde, est aussi une duperie du démon pour couper la main de l’homme à la Miséricorde par désir de la Miséricorde.

 

(d’après Al-Adab al- Ma‘nawiyyqh li-s-Salât de l’Imam al-Khomeiny(qs) – Maqâlat 1 – Chap 8 (Fin))

 

Photos aléatoire

Masjed Hakim - Ispahan (5) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (3) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (6) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (18) : Tâlâr-e Zaynabiyyeh - Karbalâ (2) : Mausolée de 'Abol Fazl al-'Abbâs (as) - Karbalâ (2) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (21) : Masjed Hakim - Ispahan (16) : Mosquée de Koufa (2) :

Nous contacter

Accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto.
Nom
E-mail
Message *