La prière : la voie de l’ascension vers Dieu (15) Arriver à la Présence du cœur (1ère partie)

- La Réflexion sur l’importance de la présence du cœur -

Nous avons connu les bienfaits de la présence du cœur et ses particularités ainsi que les méfaits de son abandon. Mais le savoir, seul, ne suffit pas. Même ! Il devient un argument à notre encontre !

Il faut passer au niveau des actes pour en tirer profit et le premier pas est la réflexion, la réflexion sur le fait que l’acceptation de la prière est une condition pour l’acceptation de l’ensemble des actes, selon les propos rapportés des membres infaillibles d’Ahle al-Beit(p), qui sont la source de la Révélation.

Ainsi, si la prière n’est pas acceptée, les autres actes ne sont même pas regardés !...

Et l’acceptation de la prière vient de la présence du cœur.

Si la prière ne comprend pas la présence du cœur, elle perd toute valeur et ne rejoint pas la Présence de La Vérité, [Dieu] le Très-Elevé et n’est pas acceptée, comme l’ont indiqué les hadiths précédents . Ainsi, la clé du trésor des actes, la porte des portes de l’ensemble des félicités est la présence du cœur. Par elle, s’ouvre la porte du bonheur et sans elle, l’ensemble des actes d’adoration n’ont aucune valeur.

Alors réfléchissons un peu plus ! Regardons avec clairvoyance, lucidité la réalité des choses, l’importance de la station et la grandeur de la position et faisons le point avec sérieux.

Si la clé de la porte du bonheur, des portes du Paradis, la clé de la porte des misères et de l’enfer, se trouve dans notre poche, nous étant en ce monde, nous avons donc entre nos mains la possibilité d’ouvrir les portes du Paradis et du bonheur pour nous-mêmes ou de faire le contraire !

Les rênes de l’ordre sont donc entre nos mains et Dieu a plein Argument à notre encontre. Il a donné tous les arrangements et réussites, apparents et intérieurs. Ce qui vient de Lui et de Ses Proches-Elus(p) est complet, achevé. Maintenant est donc venu notre tour pour aller de l’avant.

Ils(p) [Ses Proches-Elus(p)] sont ceux qui nous ont montré le chemin, nous ont donné la direction, nous ont indiqué la voie ; à nous de la prendre.

Ils(p) ont fait ce qu’ils devaient faire de la meilleure façon et ne nous ont laissé aucune excuse, ils n’ont failli en rien, pas même [le temps] d’un clin d’œil !

Alors faisons attention ! Prenons le chemin du bonheur ! Profitons de notre [jeune] âge et de notre force ! Parce que quand le temps aura passé et que notre jeunesse se sera envolée, nous aurons perdu le trésor de la capacité et de la force ! Ce sera trop tard ! Il n’y aura plus de possibilité !

Alors, si vous êtes encore jeune, ne repoussez pas à plus tard ! Car la vieillesse a ses malheurs que seuls les vieux connaissent. La jeunesse en est insouciante. Se reformer au moment de la vieillesse et de la faiblesse est certes très difficile.

Cependant, si vous êtes vieux, tout n’est pas perdu ! Ne perdez pas de temps ! Tant que vous êtes en ce monde, la voie vers le bonheur est devant vous. La porte en est toujours ouverte !

Ne laissons pas cette porte fermée (que Dieu nous en préserve !) et la voie bouchée, cela voudrait dire que les rênes du choix se seraient échappés de nos mains. Il ne nous restera plus alors que la tristesse, les regrets et les lamentations sur ce qui est passé, sur ce que nous avons perdu..

Alors, avant qu’il ne soit trop tard, préparons-nous à atteindre le bonheur et à voyager vers l’Au-delà. La clef est dans notre poche, la voie est ouverte devant nous. Alors, allons-y !

(d’après Al-Adab al- Ma‘nawiyyqh li-s-Salât de l’Imam al-Khomeiny(qs) – Maqâlat 1 – Chap 10 (1))

Photos aléatoire

Mausolée de l'Imâm 'Alî (as) - Najaf (7) : Imâmzâdeh Esmâ'îl - Ispahan (6) : Mausolée de l'Imâm Mûsa Kâzhim (as) et de l'Imâm Jawâd (as) - Kâzimayn (1) : Karbalâ (1) : Wâdi as-Salâm - Najaf (2) : Masjed Hakim - Ispahan (5) : Masjed Hakim - Ispahan (18) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (19) : Imâmzâdeh Esmâ'îl - Ispahan (5) :

Nous contacter

Accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto.
Nom
E-mail
Message *