Son Excellence Âdam (as)

Son Excellence Âdam (as) est le premier être humain relevant de la lignée adamique actuelle. Dieu l’a créé de terre. Ce que l’on appelle « être humain » commence avec lui. Au regard de l’islam, il est le premier des prophètes (as). A l’origine, Âdam est un mot hébreu signifiant « fait de terre » ou « de couleur rouge ». Selon ‘Allâmeh Majlesî, Âdam, comme Âzar, est un nom persan et n’est pas tiré d’un mot. On l’appelle par différents surnoms et attributs comme Abû al-Bashar (Père de l’humain), Khalîfat Allâh (Calife de Dieu), Abû al-Wara (Père de l’humanité), Safî Allâh (Elu de Dieu), Abû Mohammad (Père de Mohammad) et Mu‛allim al-Ismâ’ (Enseignant des noms). Le nom de son Excellence Âdam (as) apparaît vingt-cinq fois dans le Coran, et dans neuf sourates différentes. Son histoire est décrite de manière étendue dans les sourates Al-Baqara (La vache, sourate 2), Al-A‛râf (sourate 7), Al-Hijr (sourate 15), Al-Isrâ’ (Le voyage nocturne, sourate 17), Al-Kahf (La caverne, sourate 18) et TaHa (sourate 20). Tout ce que l’on trouve dans les livres traitant d’exégèse, d’histoire, de littérature et également de hadith, est basé sur ces versets. Il est bien évident que les exégètes et les auteurs lucides ont, afin d’éclaircir et d’interpréter ces versets, usés d’une grande quantité de probabilités.

 

Selon leurs opinions, Âdam (as) n’est pas le premier être humain et il y aurait eu d’autres Adam(s) avant lui. L’Imâm ‘Alî (as), l’Imâm al-Sajjâd (as) et l’Imâm al-Bâqer (as) rapportent qu’avant lui, il y a eu d’autres Adam(s) et d’autres mondes. Les chercheurs sont pour leur part arrivés à la conclusion qu’il ne fait aucun doute qu’Âdam (as) n’est pas le premier humain. Le Coran ne fait d’ailleurs pas la plus petite allusion sur le fait qu’il soit le premier humain. Cependant, il y est question de sa qualité de prophète désigné parmi son peuple. De ce fait, il est l’élu de Dieu, celui que Dieu a choisi, mais ne saurait être le premier être humain dans l’absolu.

 

Avant de le créer, Dieu dit aux anges : « Je veux établir mon lieu-tenant sur la terre. » Les anges protestent. Dieu leur répond : « Je sais des choses que vous ne savez pas. » Puis, Dieu créé Âdam (as) de glaise et lui donne Son image lors de la seconde étape. Là, Il lui insuffle Son esprit et ordonne aux anges de se prosterner devant lui. L’ensemble des anges se prosternent devant Âdam (as), à l’exception de Shaytân qui s’enorgueillit. Cet orgueil de Shaytân cause son bannissement éternel du Seuil divin. Cette étape franchie, Dieu enseigne à Âdam (as) l’ensemble des noms. Cet enseignement ne se limite pas aux noms des créatures mais couvre également le secret dissimulé que les anges apprennent auprès d’Âdam (as). D’après un hadith, il s’agit des noms de tous les arguments de Dieu, les noms des terres, des plantes, des montagnes, des déserts et/ou essentiellement des secrets et des particularités des créatures. Il s'agit également de l'ensemble des Noms de Dieu que l'homme doit s'efforcer d'actualiser en lui pour devenir le réel lieu-tenant de Dieu sur terre, à l'image de son Créateur.

 

Après cela, Dieu créé son épouse, son Excellence Hawwâ (as) et les installe tous les deux au paradis. Il leur dit : « Vous pouvez manger tout ce que vous voulez, prenez du plaisir et jouissez. Seul un arbre vous est interdit, ne vous en approchez pas. » Cependant, Âdam (as) oublie cette recommandation et, trompé par le serment mensonger de Shaytân, mange avec son épouse (du fruit) de cet arbre. C’est pourquoi Dieu les fait sortir tous les trois du paradis. Il faut souligner ici que contrairement au christianisme et au récit biblique de la Genèse, ce n'est pas seulement la femme qui induit son mari en erreur mais bien Âdam et Hawwâ qui sont tous les deux responsables de ce péché. Son Excellence Âdam (as) chute sur la montagne de Safâ et son Excellence Hawwâ (as) sur celle de Marwa. Âdam (as) tombe en prosternation quarante jours durant et pleure la séparation d’avec le paradis. Durant tout ce temps, il se lamente et demande pardon à Dieu, utilisant les mots qu’il a appris de Lui. Il est dit que les mots dont usent Âdam (as) et Hawwâ (as) pour se repentir sont les mêmes que ceux dont se servent le noble Prophète (s), l’Imâm ‘Alî (as), son Excellence Fâtima Zahrâ (as), l’Imâm Hasan (as) et l’Imâm Hosayn (as), lorsqu’ils recourent à Dieu. Du fait de leur désobéissance, ces deux êtres chutent sur la terre. Cette chute les conduit à vivre séparément (de Dieu), à procréer et à générer une descendance. Leurs enfants sont Hâbîl, Qâbîl et son Excellence Shayth (as). Selon ce qui a été dit, son Excellence Âdam (as) vit environ mille ans. Sa tombe se trouve dans le sanctuaire où repose son Excellence ‘Alî (as), à Najaf.

Ce qui implique qu’il y en aurait eu d’autres.

Savant iranien de l’époque safavide ayant réuni en cent dix volumes une énorme collection de hadiths « chiites ».

« Lieu-tenant » : le tenant du lieu, le calife.

Satan.

Êve (as).

Safâ et Marwâ sont deux monticules situés à Makka (La Mecque). Lors du pèlerinage, les pèlerins effectuent plusieurs allers-retours entre les deux.

Abel (as).

Caïn.

Seth (as).

En Irak.

 

Photos aléatoire

Karbalâ (1) : Mausolée de l'Imâm 'Alî (as) - Najaf (2) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (15) : Tiflân-e moslem - Irak (2) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (29) : Wâdi as-Salâm - Najaf (6) - mausolée de Hûd (as) et Sâleh (as) : Mausolée de 'Abol Fazl al-'Abbâs (as) - Karbalâ (2) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (32) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (1) :

Nous contacter

Accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto.
Nom
E-mail
Message *