Son Excellence Idrîs (as)

Son Excellence Idrîs (as) compte parmi les aïeuls de son Excellence Nûh (as). Il est le premier des prophètes (as) à être désigné pour guider son peuple. Aussi lui est attribuée la fonction de prophète avec, et les spécificités qui l’accompagnent, soit le Nom Suprême et la dignité de wasî. Il est né en terre de Bâbel, tandis que certains situent sa naissance dans la ville de Manaf, l’ancienne capitale de l’Egypte. Son nom est cité deux fois dans le noble Coran : au verset 56 de la sourate Maryam (Marie, sourate 19) et au verset 85 de la sourate Al-Anbiyâ (Les prophètes, sourate 21). Selon le hadith, la raison pour laquelle il porte ce nom est dite liée au fait qu’il était continuellement occupé par l’étude et les livres. Idrîs n’est pas un terme arabe. Les Grecs le nomment Hermès et considèrent qu’il est la source du savoir et de la science. Il réfléchit beaucoup à la sagesse de la création et à l’immensité des cieux et de la terre, incitant en sus les gens à réfléchir et à raisonner. Il dit aux gens : « Nous devons trouver un moyen d’adorer Dieu. » Alors, Dieu se met à les guider, accepte leur souhait et choisit Idrîs (as) pour délivrer Ses messages, et pour cela lui révèle certains livres. Chacun d’eux comporte un titre indépendant : Le Livre de la louange, Le Livre de la création, Le Livre de la subsistance, Le Livre de la connaissance, etc. De son métier, il est couturier. Selon une tradition, il est le premier à coudre des vêtements et à s’en couvrir, car avant lui les vêtements étaient faits de peaux. De même, il est dit qu’il est le premier à prendre en main le calame pour écrire mais aussi à s’exercer à l’astrologie et à la comptabilité.

 

‘Abd al-Wahâb Najâr rapporte dans ses Qisas al-Anbiyâ’ (Récits à propos des prophètes (as)) qu’Idrîs (as) se rend en Egypte et s’y emploie à appeler les gens à se soumettre à Dieu. Il enseigne aux Egyptiens la politique, les règles de la civilisation, les lois étatiques et la manière d’administrer les cités. Idrîs (as) est particulièrement sincère et c’est pourquoi il conseille abondamment à ses enfants et à ses partisans de s’efforcer dans la voie de la sincérité et de la bienfaisance, tout en adorant Dieu. Il adore Dieu en compagnie de quelques individus qui l’accompagnent dans cette voie. Cependant, ceux qui n’écoutent pas ses paroles se trouvent en butte à la colère divine et sont supprimés. D’autre part, la religion d’Idrîs (as) souffre petit à petit de l’apparition d’innovations, jusqu’au moment où Dieu suscite Nûh (as) en tant que prophète. A l’époque d’Idrîs (as), les anges côtoient les humains, jusqu’à ce que suite au péché et à la corruption des terriens, les anges prennent leurs distances, la relation entre les humains et les anges prenant ainsi fin. Il y a divergences quant à la durée de la vie de son Excellence Idrîs (as). On parle de trois cents à trois cent soixante ans. Certains prétendent qu’il est toujours vivant ou qu’il a été emporté au ciel après sa mort.

Hénoch fils de Yared (as) dans la Bible.

Noé (as).

Il existe une grande quantité de supputations quant au Nom Suprême. Il semble qu’il s’agisse d’un secret, d’une sorte de clef du savoir, que seuls assument les grands prophètes (as).

Babylone.

Idrîs viendrait dans ce cas de la racine « dars / درس » (leçon).

 

Photos aléatoire

Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (16) : Mausolée de l'Imâm 'Alî (as) - Najaf (7) : Tombe de Marhûm-e Haddâd (ra) - Karbalâ (5) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (13) : Madresseh Tchahâr Bâgh - Ispahan (9) : Wâdi as-Salâm - Najaf (11) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (5) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (9) : Mausolée de 'Abol Fazl al-'Abbâs (as) - Karbalâ (3) :

Nous contacter

Accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto.
Nom
E-mail
Message *