Son Excellence Al-Khizr (as)

Selon les sources, son Excellence Khizr (as) est l’un des Amis de Dieu ou l’un des prophètes contemporains du prophète Mûsâ (as). Il est l’éducateur qui se rend auprès de son Excellence Mûsâ (as), les deux hommes échangeant de nombreux propos. Le noble Coran, bien que ne citant pas son nom, fait clairement son éloge : « Ils trouvèrent un de Nos serviteurs à qui Nous avions accordé une miséricorde venue de Nous et à qui Nous avions conféré une Science émanant de Nous. » (Sourate Al-Kahf (La caverne) ; 18 : 65). Le noble Coran ne dit rien d’autre à propos de son Excellence Khizr (as), que ce qui est connu de la compagnie qu’il tient à son Excellence Mûsâ (as).

 

la vio

’une des questions importantes consiste à se demander s’il s’agit de violence, dès lors que l’on met au point et applique des lois islamiques telles que les châtiments religieux et le jihad ? Réponse : Cette question demande que les sujets suivants soient

La manifestation des actes et leur rétribution à la Résurrection

Parmi les grandes questions qui préoccupent les grands esprits de l’islam et sur laquelle ils reviennent souvent figure celle de la forme de la rétribution des bonnes actions au Jour de la résurrection. Cette question se pose entre autres sous la forme suivante : est-ce que la récompense que recevront les humains au Jour de la résurrection consistera en quelque chose de provenance extérieure, ou bien consistera-t-elle dans la corporisation ou la matérialisation dans l’Au-delà de leurs actes ici-bas, en tant que récompense et rétribution de leur effort et de leur mérite ?

Les usages en société selon le Coran

Dans cet article, nous aurons l’occasion de voir de quelle manière ‘Allâmeh Tabâtabâ’î fait l’exégèse du texte coranique en utilisant les versets comme des miroirs s’éclairant les uns les autres.

Le point de vue de Seyyed Hosseinî Tehrânî au sujet de la pesée des actions (mîzân al-a‘mâl)

Dans ces deux versets : « Ceux de qui les balances sont lourdes, ce sont eux les bienheureux. Ceux de qui elles seront légères se seront perdus eux-mêmes, par leur iniquité envers Nos signes. » (sourate Al-A‘râf ; 7 : 8 et 9), la lourdeur et la légèreté des actes sont mises en rapport avec la lourdeur et la légèreté de la balance (de la pesée). Les balances ou pesées des croyants sont lourdes, celles des incrédules légères. Plus lourds seront les péchés et les mauvaises actions, plus légères seront les balances ; et plus nombreuses seront les bonnes actions et les bonnes pensées, plus lourdes seront les balances. La raison en est que puisque la balance est le Réel et qu’elle ne se mesure que par le réel, il s’ensuit que tout ce qui se présente sous le titre de réel et de réalisation y sera plus lourd, et tout ce qui sera affecté quantitativement d’une note faible ou négative par rapport à la réalité sera plus léger.

Analyse de certaines causes du nombre des épouses du noble Prophète (s)

Le nombre des épouses du Prophète (s) n’a rien à voir avec un excès dans l’amour des femmes. Au contraire, les mariages de son Excellence (s) sont dus à des motifs différents et précis, que nous allons maintenant brièvement analyser.

L’indissociabilité du bien et du mal (3)

Le mal est indissociable du bien, parce que les maux qui relèvent de « manques », de « non-existants » et d’absence (de bien), en d’autres termes, les « vides », les lacunes - comme l’ignorance (manque de savoir), l’incapacité (manque de puissance) et la pauvreté (manque de moyens)- qui existent dans le monde, dans la mesure où ils sont rattachés au système universel (takwînî), sont dans le cas de l’absence de réceptivité des réceptacles et de la pénurie des moyens.

En quoi le miracle peut-il constituer une preuve solide ?

Le miracle est un argument raisonnable qui atteste de la véracité de l’appel de la prophétie. Il s’agit d’un acte extraordinaire qu’aucun être humain ordinaire n’est à même de reproduire. Tant que l’être humain ne se trouve pas relié au surnaturel, tant qu’il n’est pas attaché au monde occulte et ne sollicite pas l’aide de la puissance divine, il n’a aucune capacité en la matière.

Différence entre la responsabilité de Mûsâ et celle de Khidhr à l’égard de l’ordre cosmogonique et de l’ordre juridique

Concernant le récit de la rencontre entre Mûsâ (as) et Khidhr (as), la question la plus importante qui retient l’attention des grands savants est celle des trois actes que le savant accomplit sous les yeux de Mûsâ (as). Du fait que Mûsâ (as) n’a pas la connaissance de ce qui est caché, il proteste face à ce qu’il voit, mais lorsqu’ensuite il entend les explications du maître, il est satisfait. Des questions se posent : peut-on réellement détruire le bien de quelqu’un, sans son autorisation, pour éviter qu’un usurpateur s’en empare ? Peut-on châtier un jeune garçon en raison d’un acte qu’il va accomplir dans l’avenir ? Et est-il nécessaire qu’afin de protéger le bien d’autrui, nous travaillions gratuitement et soyons de corvée ?! Face à ces questionnements, nous avons deux possibilités qui font l’objet d’étude de cet article.

L’amour et l’amitié selon l’Imâm al-Sâdiq (as)

Tout est prétexte dans le Coran pour développer chez les croyants les sentiments humains et les actes de bienfaisance. La morale coranique est tournée vers le service d’autrui. Il n’y a pas de monachisme en islam. C’est une morale des actes, une contemplation par les actes. L’Imâm Sâdiq (as) a dit : « Le regard de mansuétude de Dieu est au-dessus des croyants faisant partie de notre école (chiisme) quand ils se retrouvent entre eux dans l’entente et l’amabilité. Il les suit jusqu’à ce qu’ils se séparent. Leurs péchés tombent comme tombent les feuilles des arbres. Dieu tient la main de celui qui est toujours plus bienveillant que son ami. »

.

Photos aléatoire

Imâmzâdeh Esmâ'îl - Ispahan (3) : Wâdi as-Salâm - Tombe de Marhûm-e Qâzî (ra) (3) : Mausolée de l'Imâm 'Alî (as) - Najaf (6) : Masjed Hakim - Ispahan (3) : Mausolée de l'Imâm 'Alî (as) - Najaf (4) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (22) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (12) : Mausolée de l'Imâm Hosayn (as) - Karbalâ (3) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (13) :

Nous contacter

Accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto.
Nom
E-mail
Message *